Principes

Dans HHS+ nous jouons le rôle d'un directeur d'école qui vient d'être affecté à un établissement tranquille d'une petite ville. Les premières choses à faire seront de choisir une secrétaire, de recruter des enseignants (trois ou quatre), puis d'affecter un emploi du temps (un type de cours) à chacun de ces professeurs. (Le jeu se chargeant automatiquement de répartir les élèves dont autant de classe que l'on dispose de professeurs et de gérer les emploi du temps de chaque classes). On pourra aussi immédiatement imposer quelque règles (port d'un l'uniforme scolaire...)

L'objectif officiel est bien sur d'augmenter significativement le niveau scolaire des élèves (totalement calamiteux lors de notre prise de fonction) et de redresser les comptes de l'établissement qui n'a plus ni structures ni budget. Ainsi, plus la réputation du lycée augmentera, plus il y aura d'élèves et plus le budget augmentera ce qui permettra de ré-ouvrir de nombreuses salles (cafeteria, bibliothèque, laboratoire de chimie, de biologie, salle informatique, piscine....)

Officieusement, il s'agira de transformer progressivement ce lycée en lieu de débauche totale, d'harem privé pour directeur pervers, menant à la baguette enfants, parents et professeurs pour pouvoir faire ce qui lui chante dans son établissement.

Entrons dans le (vif du) sujet

Le jeu commence par la création de votre personnage (masculin ou féminin).

hhs_1.jpg

Outre ses mensurations, vous pourrez choisir jusqu’à six "centres d’intérêts particuliers" parmi une liste qui est à l'image du jeu : Délicieusement trash. Par odre alphabétique on trouve : Anal, Bigbreasts, BigCocks, Bondage, Chubby, Creampies, Crossdressing, Cumshots, Cunnilingus, Defloration, Drugs, Exibitionism, Fellation, Fingering, ForcedSex, Futa, Glasses, Group Sex, Hairy, Handjobs, Kissing, Incest, Latex, loli, Masochism, Masturbation, MindControl, Muscular, Nymphomania, Pregnancy, Sadism, Sex Toys, Shota, Swallowing, Swimsuits, Uniforms, Voyeurism, Yaoi, Yuri.

Je doute que tout soit vraiment implémenté. Mais votre inventaire de départ, et certains événements (modifications des statistiques...) dépendront de ces choix initiaux. Je tiens à rassurer les plus prudes d'entre vous, un mécanisme de filtres existe afin de pouvoir totalement supprimer les catégories qui vous mettrai mal à l'aise.

Après quelques minutes de présentation, le joueur est rapidement "largué" sans explications et ne sais plus trop ce qu'il doit faire. En fait, le principe est de découvrir comment "mettre sous contrôle" l'ensemble des membres du comité de direction (PTA). Pour cela vous commencerez par aller voir le détective privé (downtown) pour lui demander d'enquêter sur l'un des membres. N'oubliez pas de récupérer au passage un livre sur l'hypnotisme planqué dans un de ses tiroirs. Je vous conseil ensuite d'aller acheter quelques caméras de surveillance dans le magasin de sécurité tout proche. Judicieusement placées (toilettes...) ces caméras vous procurerons une petite source de revenus supplémentaires via la vente des photos ainsi récoltées.

Pour la suite et bien... Tout dépend des événements que vous déclencherez, en fonction des lieux visités et des choix effectués. Le début du jeu peut sembler lent. Mais cela ajoute un peu de réalisme (Essayez d'imposer un uniforme scolaire un peu sexy à peine arrivé, ça risque de très mal se passer...) Alors les trucs vraiment hardcore... Je vous fais pas de dessins. Même le vote le plus simple à faire passer, à savoir l'ajout de cours liés à la sexualité vous demandera quelques efforts pour convaincre (hypnotiser, droguer, faire chanter...) les plus réticents.

Commencez par embaucher la bonne assistance (celle qui siège aussi au PTA). Le jeu vous guidera pas à pas pour pour la mettre sous votre emprise (via une histoire d'inceste que je vous laisse le soin de découvrir...) Pour le reste et bien... A vous de jouer :)

hhs_4.jpg

Le gameplay

Si la création des emplois du temps pour chaque professeur peut donner l'impression qu'HHS est avant tout un jeu de gestion de temps, il n'en est rien au final. D’abord parce qu'aucune deadline ne semble imposée. Ensuite parce qu'on ne passe finalement que très peu de temps à gérer ces problématiques d'agenda. Le reste du temps, on visite la ville.

Smallville est en effet beaucoup plus vaste qu'elle en à l'air de prime abord, avec de très nombreux endroits à visiter.

hhs_2.jpg

hhs_3.jpg

On convoque des élèves pour tenter de les hypnotiser. On lit des livres sur le "hacking", on s'entraine au lockpicking ou à l'utilisation de photoshop. Bref, tout ce qui peut avoir un intérêt pour découvrir des "vulnérabilités humaines" et en profiter. Pour ceux qui seraient déjà un peu plus avancé dans le jeu et qui aurait pu construire un laboratoire de chimie, il y a la aussi de nombreuses choses à essayer, des formules à découvrir pour altérer les tempéraments ou l'apparence des cobayes que vous choisirez.

En fonction des événements qui se déclencherons (ou pas), le jeu peut alors devenir soit assez prenant, soit franchement répétitif et plutôt inintéressant. Si vous vous trouvez dans le second cas, je vous conseil d'aller faire un petit tour sur le wiki pour comprendre ce que vous avez raté et ou :)

État d'avancement

Actuellement en version 1.05, il manque des petites choses ici et la. Surtout l'ergonomie de certains écrans (inventaire, gestion de l'école...) doit vraiment être revue (et c'est prévu). Mais globalement, le jeu est parfaitement jouable dans son état actuel. Une fenêtre de debug, toujours disponible, vous permettra même de jouer avec les différents paramètres du jeu. (Ok, j'avoue avoir déjà utilisé le bouton qui permet de gagner quelques crédits de temps en temps). Cela permet aussi de tout savoir sur les habitants "in game", voir d'effectuer quelques modifications pour raisons esthétiques ou autre...

hhs_5.jpg

Conclusion

Si vous avez aimé Slave Maker, allez jeter un petit coup d’œil à celui ci. Plus vaste, plus ambitieux. mais aussi moins finalisé, plus "hétérogène" et semblant construit de bric et de broc. Il vaut surtout le coup pour son atmosphère unique, proche de certains animes hentai japonais (Angel of Darkness, Bible Black...) mais avec l'absence notable de tentacules, les auteurs ayant visiblement la volonté de réaliser quelque chose de plus "réaliste".