Comme quelques centaines d'autres personnes (oui je me mouille pas trop sur le nombre de manifestants...) je me suis rendu à Paris pour exprimer ma colère face à Acta. Ce que j'ai vu sur place m'a fait plutôt plaisir. L'occasion aussi de discuter avec des journalistes présent sur place. Compte rendu.

Les bonnes nouvelles

Meme si l'estimation du nombre de manifestants n'est jamais simple, j'estime que nous devions être entre 500 et 1000 à manifester sur Paris. Un nombre plutôt élevé donc, vu que l'appel n'avait été lancé que quelques jours auparavant. Pour ceux qui voudraient vraiment se faire une idée plus précise, je vous invite à télécharger cette petite vidéo du cortège, en sachant que je n'en ai pris grosso modo que la moitié... donc vous comptez, et vous multipliez par deux :o)

J'ai aussi été agréablement surpris par l'organisation à la fois "light" (très logiquement il n'y avait pas de vrais leader etc) mais suffisante pour que tout le monde ne parte pas dans tous les sens. Je veux aussi souligner que "ceux d'en face" ont eu la bonne idée de faire la même chose, avec la mise en place d'un dispositif léger. Quelques gendarmes pour encadrer la manif (le modèle calme et tranquille), quelques policiers pour rediriger le trafic routier au fur et à mesure du passage du cortège, une voiture balai, et basta. Je suis quasiment certain qu'il devait y avoir des renforts pas loin (j'ai vu pas mal de camionnettes blanches garés près des lieux de rassemblement) mais globalement, on se sentait pas étouffé par une présence policière trop importante.

ANO_Gendarmerie.JPG

L'autre bonne nouvelle, c'est la présence massive des médias. Sérieusement, je me demande si il n'y avait pas plus de journalistes que de policiers. Reste à voir ce qu'il va ressortir des nombreuses interview donnés, et je suis malheureusement plutôt pessimiste sur le sujet (explications données dans la seconde partie).

Enfin il faut aussi signaler que la manifestation était assez hétérogène. Bien sur, on observait une majorité d'adolescents, et de jeunes adultes, mais toutes les tranches de la populations semblaient représentées, même à des degrés moindre. Même les animaux aussi étaient représentés !

ANO_chat.JPG

Les mauvaises nouvelles

J'ai pu entendre une reporter de France Inter avec son micro à la main se plaindre que "personne ici ne savait pourquoi ils étaient la". Apparemment, toutes les personnes qu'elle avait interrogé avaient bien du mal à répondre à des questions simples (pourquoi cette manifestation, qu'est ce qu'Acta etc). Oui, ça fait très mal. D'après ce qu'elle racontait à sa collègue, il y avait vraiment une majorité de gens qui étaient uniquement présent pour gueuler contre la fermeture de Méga-Upload. Tout le reste, ils savaient pas. Notez bien qu'elle même, en tant que journaliste donc, semblait parfaitement maîtriser le sujet. Elle aurait juste aimé pouvoir trouver des gens pour lui répéter au micro les problèmes posés par Acta etc.

Un peu plus tard, c'est une petite discussion avec le photographe d'un journal papier (dont je ne citerai pas le nom pour ne pas mettre la personne dans l'embarras) qui m'a confirmé ce que tout le monde sait déjà. Oui, la plupart des journalistes savent très bien ce qu'est Anonyous. Mais oui, ils font systématiquement du "sensationnalisme" dans leur papier avec des titres idiots, assimilant volontairement Anonymous, hackers et criminels, tout simplement pour respecter la politique de la direction. Pour faire vendre, parce qu'il tienne à leur gagne-pain. On le savait tous, c'est évident, mais c'est toujours sympa quand un journaliste à l’honnêteté de vous le confirmer sans détour.

Voila d'ailleurs de dangereux exemples de hackers, pris la main dans le sac (le masque faisant bien évidement office de preuve)

ANO_enfant1.JPGANO_enfant2.JPG

Surtout, ce qui m'a frappé durant cette manifestation, c'est l'absence de tous ceux qu'on s'attendaient à trouver en première ligne. Ou était le parti pirate !? La il faudra qu'on m'explique comment ils peuvent ne pas être présent à une manifestation contre Acta. Mais il y a pire. La Quadrature du net ! Elle était ou la Quadrature ? (EDIT : La quadrature était présente ). La peur du ridicule si l'appel à manifester s'était conclu par quelques dizaines de présents ? Impossible. le faible nombre, ce n'est pas ce qui les à arrêté jusqu'à présent.

La seule explication plausible serait que le PP ai eu peur de l'association par le grand publique "Parti Pirate=Anonymous=criminels" alors qu'ils ont toujours tout fait pour avoir une image absolument irréprochable sur le plan de légalité. Mais alors quoi, les médias ont gagnés ? On les laisse faire de la désinformation, on valide cette association idiote et on cesse de supporter les idées, pourtant fortes et nécessaires, des sympathisants Anonymous ?

A leur décharge, il faut effectivement reconnaître que le grand publique en est encore à croire ce que raconte TF1. J'ai ainsi croisé une dame assez âgée qui, lorsque je lui ai expliqué certaines des raisons pour lesquelles cette manifestation avait lieu (surveillance de toutes nos données etc), à d'abord semblé hésitante, avant de se lancer dans un "Oui mais sur Internet pour le moment il n'y a aucune surveillance et n'importe qui peut faire n'importe quoi alors...". Quand je lui ai expliqué que les lois du "monde réel" s'appliquaient exactement de la même façon sur Internet et qu'au contraire, Internet était aujourd'hui plus surveillé que la rue (en lui donnant l'exemple de personnes renvoyées pour avoir critiquées leur entreprise sur le net etc), elle en est restée totalement bouche-bée, et m'a promis qu'elle irai vite se renseigner sur le sujet.

Conclusion

Être Anonymous, c'est avant tout un état d'esprit. C'est être respectueux de chacun, c'est défendre les libertés individuelles sur Internet ou dans la rue. Etre Anonymous, c"est avoir la classe, tout simplement.

ANO_classe.JPG

Merci à tous les citoyens qui ont fait l'effort d'aller manifester hier. Mais le plus dur reste à faire. Convaincre les 60 millions de Français qui ne l'ont pas fait que le combat des Anonymous est bien plus important que, par exemple, le résultat de la présidentielle de 2012.

ANO_foule.JPG

Une vidéo de (14 minutes) est disponible à la fin de cet article.

NOTE : Méa culpa, Il semble que la quadrature était bien présente à cette manifestation. Par contre aucune banderoles ou quoi que ce soit de ce genre. Franchement, c'était une présence plutot discrète, et Je suis pas le seul à les avoir cherché sans les trouver.