Raid 5 sur un seul disque ?

Est il possible de réaliser un raid 5 sur un seul disque ?

A cette question, beaucoup de « professionnels de l’informatique » sans imagination vous répondront « NON ». Certains penseront à partitionner un disque en 3 et d’utiliser les trois partitions ainsi crées pour construire le raid, ils répondront donc « Oui, mais cela n’a strictement aucun intérêt ». Je crois avoir rencontré assez peu d’informaticiens dans ma vie qui aurait donné la bonne réponse « Oui bien sur, c’est possible, et cela peut être très utile dans certaines circonstances » 🙂

Prenons l’exemple suivant. Vous avez chez vous, comme tout bon geek qui se respecte, votre serveur de fichier paramétré avec soin. Vous utilisez déjà un nombre de disque conséquent en raid 5. Raid 5 que vous avez pu étendre au fur et à mesure grâce à la merveilleuse fonction « –grow » de mdadm, (disponible depuis le kernel 2.6.17). Bref, vous avez étendu votre raid durant quelques années, et vous arrivez maintenant à une impasse. Vos six disques de 200 Go n’ont plus d’intérêts par rapport aux disques actuels d’au moins 1 To. Remplacer ces six disques de 200Go par 3 disques de 1 To vous permettrez de doubler la volumétrie utile, tout au divisant la consommation électrique de vos disques d’un facteur équivalent. Enfin les performances elles aussi seraient probablement revues à la hausse avec des disques plus récents. Oui mais voila… Vous n’avez plus la place de mettre 3 disques de plus dans votre boitier déjà bien chargé. Évidement il y a des solutions…

Avoir un deuxième PC (à condition qu’il reste de la place) et transférer les données via le réseau… Acheter des boitiers externes et construire temporairement le nouveau raid sur des disques « externes » connectés en USB…Mais cela augmente le coup de la solution. Et que faire des boitiers ensuite ?

Maintenant supposons qu’il vous reste au moins la place de brancher UN disque. Les étapes de la migrations seront les suivantes :

  1. Construction d’un RAID5 sur 2 disques, dont un disque « missing » (cf le man de mdadm, votre raid sera construit en mode dégradé avec un disque manquant).
  2. Votre raid5 (qui ne tourne pour le moment que sur un seul disque donc) est disponible et vous pouvez commencer à écrire dessus.
  3. Transfert des données de l’ancien raid vers ce disque. Si vous avez eu la bonne idée d’utiliser LVM, toute le migration pourra se faire complètement à chaud à l’aide d’une commande pvmove.
  4. Vous pouvez maintenant retirer vos six vieux disques de 200 Go. (la, en fonction de votre boitier et de vos disques, il faudra surement éteindre votre serveur un petit coup quand même…)
  5. Profitez en pour les remplacer par deux autres disques de 1 To
  6. Intégrer un des deux disques supplémentaire dans le RAID.
  7. mdadm va automatiquement reconstruire le raid (sur deux disques donc) pour ne plus tourner en mode dégradé.
  8. A l’aide de la fonction « mdadm –grow » il ne vous reste plus qu’a « élargir » le raid sur 3 disques au lieu de deux

Et voila… Vous avez pu transférer toutes vos données, avec un temps d’arrêt applicatif minimum (quelques minutes au pire) Alors… Inutile le raid5 sur un disque ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.