4G : Les (vrais) débits

J’avais déjà assisté à des tests techniques de réseau 4G. Tests qui, évidement, faisaient apparaître des débits faramineux (de l’ordre de 80 MB/s en download). Mais sachant que le « réseau » était alors constitué d’une antenne, et d’un unique PC portable (avec carte 4G) situé à 2 mètres de l’antenne, j’avais pas trouvé ça très représentatif 🙂

Hier soir, c’était pour de vrai. Voici les débits que j’ai observé dans une petite rue de Versailles (réception 4G très correcte, 3 barre sur 4 sur mon GS4). Le téléphone était configuré en hotspot, les tests ont étés fait avec un netbook NC10.

debits-4G.png

Résumons :

  • Un ping de 84 ms (pour une cnx doublement sans fil, ça me semble pas si mal)
  • Un download comparable aux meilleurs lignes adsl (>17 Mb/s, 3 fois mieux que la mienne…)
  • Un débit en upload presque identique (un truc dont je rêve toutes les nuits ou presque)

Franchement, ça le fait. Il faudra que je trouve un endroit ou je capte en 3G (H+) pour vérifier la différence. Mais je suis bien certain qu’on étaient loin d’avoir des débits de ce genre…

Bref, je serai moins dégoutté de ma connexion adsl toute pourrie si j’habitais à Versailles et si je pouvais passer par mon téléphone. Mais c’est évidement pas le cas. (Si quelqu’un à un grand appartement à me filer gratos dans le secteur, je prend :o)

5 commentaires

  1. hoper Répondre

    Merci pour la remarque, je ne sais pas pourquoi j’avais mis un B dans le billet au lieu d’un b. Cela dit les remarques (débits identiques aux meilleurs lignes adsl) ainsi que les informations présentes sur la copie d’écran (qui fait bien le distinguo et donne l’équivalent en ko/s) permettaient de lever l’ambigüité 🙂

  2. Matronix Répondre

    Oui certes, et puis c’est pas comme si je me doutais fortement que tu savais la différence 🙂
    Faut pas trop en demander à 7h le matin 😀

  3. kankan Répondre

    Après, reste à voir les débits quand le réseau mobile sera un peu plus chargé (comme pour toute techno radio, les débits sont partagés entre tous les utilisateurs d’une même zone) et les effets qu’auront les migrations 4G sur les réseaux 3G actuellement surchargés.

    Dans une certaine mesure, ça me rappelle les débuts de Free Mobile : débit impeccable au début (de 3 à 7Mb/s symétriques à peu près partout en Janvier/février 2012), avant que ça se dégrade très fortement sous la charge… (même si les raisons de la dégradation ne sont pas identiques pour le coup)

  4. hoper Répondre

    Entre temps j’ai pu faire d’autres essais. Parfois le débit était encore meilleur (40 ou 50 Mb/s en download) Parfois légèrement moins bon, mais globalement la 4G « Bouygues » fonctionne quand même étonnamment bien.

    Ce que ça donnera plus tard ? Je ne suis pas devin mais Il reste des fréquences inutilisées, sans parler de la ré-utilisation possible des anciennes fréquences 2G. Les appareils vont aussi évoluer pour prendre en compte la possibilité d’utiliser plusieurs fréquences simultanément et augmenter le débit (Sauf l’iphone qui ne fonctionne en 4G sur une seule fréquence).

    Je serai donc assez surpris qu’on observe une grosse diminution des perfs dans les mois (voir les années) qui viennent mais… On verra bien 🙂

    Pour le moment, je note juste que les solutions sans fil chez moi fonctionnent plus vite que les connexions filaires, ce qui personnellement m’impressionne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.