TPB, la mort des héros.

%%% La nouvelle est tombée il y a quelques minutes… J’avoue être encore sous le choc. Bien sur… On savait tous qu’il y aurai une fin un jour (et je dis bien UNE fin, pas LA fin). Mais je faisais surement parti de ceux qui espérait l’impossible. Qu’a cela ne tienne, cette « fin de saison » est probablement la meilleure possible. TPB nous aura fait vibrer, nous aura surpris, nous aura faire rire aussi. Nous avions affaire à de véritables héros. Svartholm Varg, Frederik Neij et Peter Sunde, Trois êtres humains a priori semblables aux autres mais… Plus intelligents, plus humanistes, plus dévoués que les autres. Ils font partit des rares personnes à avoir compris qu’il ne peut pas y avoir de juste milieu dans la liberté d’expression. Nous devons tous nous souvenir de leur réponse concernant ce retrait d’une photo montrant des cadavres d’enfants (1)… L’auteur de Freenet lui même n’aurait pas fait mieux. Tout le monde doit comprendre qu’un document est une information, et que la circulation de cette information, qu’il s’agisse de la mise à mort de Sadam Husein ou de qui que ce soit d’autre, et le pilier nécessaire de toute démocratie. Nos trois héros se seront vraiment battus comme des lions… > « Hé bien… .on y est…  » > « Oui… Ils nous auront eu finalement… » > « N’oubliez pas tout ce que nous avons fait…  » > « Oui, combien de victoires remportées ! » > « Emmener le parti pirate jusqu’en europe, en faire la troisième puissance politique de pays… » > « Ridiculiser nos adversaires lors d’un procès pourtant perdu d’avance tant le juge était corrompu… » > « Allez ça suffit… Nous savions tous qu’un jour ou l’autre… >Messieurs vous savez ce que vous avez à faire, alors entrez moi ces codes. » > « Il était vraiment bien ce vaisseau… » > « Tu crois que l’explosion sera suffisamment forte ? Au point d’achever ce que nous avions commencé ? » > « Je l’espère… Pour le moment on a rien de mieux sous la main. Alors à mon signal… » > « BIP. L’auto destruction du site est confirmée… Auto-destruction prévue en aout… » %%% Franchement vous je ne sais pas, mais moi j’ai envi pleurer. Sayonara les gars, on vous oubliera jamais. Et ne vous inquiétez pas, même un gamin aveugle aura su lire entre les lignes. (2) Nous abandonnerons tous le navire bien avant qu’il ne coule. Pouvoir encore donner des millions d’euros pour la défense de la liberté après tout ce que vous aviez déjà fait… Il y a pas à dire, vous êtes et resterez les meilleurs des meilleurs. %%% MISE A JOUR (5 juillet) : Je jure que j’y avais pensé très fort au moment d’écrire l’article, mais ça semblait juste trop beau pour être vrai. Et bien il semble bien que j’aurai du parier, parce que j’aurai gagné. Comme n’importe quel vrais bons héros de dessins animés, ils n’ont sacrifié leur vaisseau que parce qu’ils savaient déjà qu’une nouvelle machine de guerre, encore plus extraordinaire que la précédente était sur le point d’être achevée ! (3) Donc oui, TBP revient, toujours plus fort qu’avant, et ces affreuses majors n’ont une fois de plus qu’a bien se tenir. Ces extra-terrestres sans scrupules qui veulent anéantir la liberté d’expression (et de partage, c’est la même chose et l’un ne va pas sans l’autre) seront sans cesse combattus par nos vaillants protecteurs. Merci a vous, du fond du cœur. Je promet humblement de toujours vous soutenir avec les moyens dont je dispose, en priant bien sur pour que nous restions nombreux a le faire. Je m’adresse maintenant à tous les abrutis qui avaient commencé à vous traiter de vendus, de traitre ou de je ne sais quoi d’autre, et qui avaient même attaqué votre ancien site à coup de DDOS (diminuant du même coup sa valeur marchande alors même que les papiers ne sont pas encore signés) : Vous faites honte à l’espèce humaine, et nous avez juste donné une nouvelle preuve de l’héroïsme dont TPB fait preuve. Car ils continueront de protéger tout le monde… Même les monstrueux ingrats que vous êtes. %%% 1-[http://www.numerama.com/magazine/10625-The-Pirate-Bay-pris-au-piege-de-l-emotion-mediatique.html|http://www.numerama.com/magazine/10625-The-Pirate-Bay-pris-au-piege-de-l-emotion-mediatique.html] 2-[http://www.numerama.com/magazine/13319-The-Pirate-Bay-vendu-pour-55-millions-d-euros-MAJ.html|http://www.numerama.com/magazine/13319-The-Pirate-Bay-vendu-pour-55-millions-d-euros-MAJ.html] 3-[http://www.numerama.com/magazine/13368-OpenBitTorrent-The-Pirate-Bay-prepare-un-BitTorrent-inattaquable.html|http://www.numerama.com/magazine/13368-OpenBitTorrent-The-Pirate-Bay-prepare-un-BitTorrent-inattaquable.html]

4 commentaires

  1. no Répondre

    « Ils font partit des rares personnes à avoir compris qu’il ne peut pas y avoir de juste milieu dans la liberté d’expression. »

    Certains devraient comprendre comment fonctionne la vraie liberté. La liberté c’est toujours l’opposition du droit des uns contre le droit des autres.
    Et moi j’estime que la liberté d’un père de famille d’enterrer son fils dans le calme et la dignité est plus importante que celles des voyeuristes et autres curieux, quand bien même ils seraient des millions.
    La mise en ligne de ce genre de vidéo n’apporte strictement rien d’utile à ceux qui la regardent et fait souffrir quelqu’un qui a déjà assez souffert comme ça. Pour moi le choix est vite fait.
    D’autant plus que ce monsieur s’est contenté d’envoyer une simple demande, sans brandir de menaces de procès ni d’insultes, ce qui eût été parfaitement compréhensible sous le coup de l’émotion.
    En retour, il n’a reçu que des injures.
    Il pensait sans doute avoir affaire à des êtres humains et pas des businessmen…

  2. hoper Répondre

    « En retour, il n’a reçu que des injures. »

    C’est un peu vieux tout ça mais, dans mon souvenir il n’y a jamais eu la moindre insulte. Au contraire, les membres de TPB ont expliqués calmement pourquoi ils regrettaient vraiment de ne pas pouvoir accéder à sa demande. Pourquoi la douleur d’un seul homme ne pouvait pas, ne devait pas, modifier leur comportement et les principes pour lesquels ils se battaient déjà depuis plusieurs années.

    Quand au coté « businessmen », alors la, juste LOL. Entre des informaticiens passionnées qui ont crés TPB pendant leur études et se sont rapidement engagés politiquement, luttant pour la liberté sur le net, et un type comme le patron de Méga Upload, tu m’excusera mais moi je vois une énorme différence. Si je me trompe, tu m’enverra les photos des villas ou des voitures de sport de Peter Sunde 🙂

    Pour en revenir au père, je ne vois pas pourquoi il n’aurai pas pu « enterrer son fils dans la dignité blabla ». L’enterrement n’a pas eu lieu sur le net a ce que je sache. C’est avec des avis comme le tiens qu’on en arrive à supprimer les vidéos de Mohamed Merah du net etc. Si toi tu ne vois pas le danger pour la liberté de l’information, moi je la voit très bien.

  3. jojo Répondre

    Les concepts d’information, de liberté d’expression, de diffusion me semblent un peu mélangés.

    Diffuser un documentaire historique, ça relève de l’information la plus basique qui soit. Que ce document soit la vidéo d’une prise d’assaut qui a eu lieu ou des billets diplomatiques mal gérés ou autre, que ça dérange des gouvernants ou des proches ne change rien aux faits.

    La liberté d’informer est sensément, en France, protégée par la loi. En clair, si on dispose de la preuve que quelque chose a eu lieu, on peut le dire sans, théoriquement, risquer quoi que ce soit de la part de l’exécutif. Je dis théoriquement car force est de constater qu’on voit souvent surgir du législatif (sans légiférer) de « bonnes raisons » d’interdire telle ou telle diffusion d’information et l’exécutif est alors pressé de réagir en conséquence. En bon français, ça s’appelle de la censure.

    Le fait de diffuser une information n’est pas de la liberté d’expression, c’est du droit à l’information. Dire que l’information est fausse ou nocive ou que sais-je encore est de la liberté d’expression. La liberté d’expression est dans certains cas prévus par la loi, condamnable (négationnisme, incitation à la haine, diffamation, atteinte au droit à la vie privée …) mais seulement quand l’expression n’est pas étayée par des faits démontrés et avérés.

    En France seule la liberté d’information est quasiment garantie par la loi. La liberté d’expression (toujours en France) est une vaste fumisterie puisque dès lors qu’un individu tente de tenir un propos un petit peu (ou fortement) dérangeant il se trouvent des tas de beaux esprits pour l’attaquer et le condamner, Dieudonné M’bala M’bala en est un exemple criant (oui je sais, incitation à la haine dans ses propos … oui mais liberté d’expression ).

    Maintenant imaginons, qu’une personne (que je nommerai PAUL) rapporte l’expression d’une autre (que je nommerai ARTHUR) … Quelque part ce n’est ni plus ni moins que de l’information et sa diffusion est théoriquement libre. Il y a de forte chance pour que soit PAUL hérite des procès faits à ARTHUR soit PAUL hérite d’une plainte de la part d’ ARTHUR qui s’estime propriétaire de son expression. On entre alors dans le vaste domaine des droits d’auteurs et ce qui est dit ici est valable pour des paroles, des images, des films, des danses …

    La ou TPB est fort, c’est qu’il met à disposition de tout-un-chacun un moyen de s’exprimer ou d’informer et en garantissant la liberté totale de le faire dans ces deux domaines. Ce n’est ni bien ni mal: c’est libre.

    Bien évidemment je n’exprime ici que mon point de vue et si toutefois vous ne le partagiez pas, je vous en reconnait le droit et cela ne vous dévalorise pas à mes yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.