Nos oignons

Rappel sur le logiciel Tor

Tout le monde connait Tor. Ce programme (réseau/protocole…) n’a pas pour but, comme freenet par exemple, de protéger la personne qui diffuse une information, et encore moins l’information elle même. Mais il permet, très simplement, d’utiliser internet de façon plus ou moins anonyme. (Utiliser Tor ne suffit pas à être réellement anonyme, mais c’est un bon début).

Grâce à sa gratuité, son efficacité et sa simplicité d’usage, Tor est certainement la solution d’anonymisation la plus utilisée dans le monde. Mais pour que cet anonymat soit préservé, il est absolument nécéssaire d’augmenter le nombre de « gros nœuds » (routeur tor majeurs, disposant d’une bande passante conséquente etc).

Et donc ?

Avec l’arrivée des connexions fibres en très haut débit, on peut espérer que le nombre de particuliers qui installeront chez eux une machine dédiée augmentera. En attendant, la mise en place de nouveaux nœuds fiables, dédiés, puissants etc. reste absolument nécéssaire.

Une association s’est progressivement montée dans ce but.Il s’agit de « nos oignons« . Après un premier appel aux bonnes volontés en janvier dernier (et j’imagine pas mal de travail préparatif depuis), elle a officiellement vu le jour le 25 mai. A noter que pour garantir un certain niveau de confiance (dans l’usage de l’argent récolté..) et aussi pour la défendre juridiquement et publiquement en cas de soucis, un « comité de déontologie » (bizarre ce nom) à été mis en place. Ce comité est constitué de personnalités bien connues (Jérémie Zimerman, bluetouff…)

Actuellement, une dizaine de personne sont réellement actives, et n’attendent plus que vos dons (ou mieux vos cotisations) pour financer la mise en place du premier nœud. Parce que des sous, il va en falloir. Voici les prévisions d’utilisation de l’argent qui pourrait être récolté :

Poste				|	coûts		|	par an
--------------------------------|-----------------------|------------
Frais parution JO		| 40,00 € création	| 40,00 €
Noms de domaines		| 24,08 € / an		| 24,08 €
Adhésion Tetaneutral 		| 20,00 € / an		| 20,00 €
Hébergement www + mail		| 10,00 € / mois	| 120,00 €
Compte en banque		| 7,00 € / mois		| 84,00 €
Domiciliation + courriers	| 17,94 € / mois	| 217,08 €
Téléphone + Fax			| 2,41 € / mois		| 28,94 €
Provision pour fr. de justice	| 100,00 € / mois	| 1 200,00 €
Premier relai 100 Mbp/s		| 200,00 € / mois	| 2 400,00 €
Second relai 100 Mbp/s		| 200,00 € / mois	| 2 400,00 €
--------------------------------|-----------------------|------------
						Total	| 6 432,10 €

Même pour faire tourner un seul nœud, il faudrait trouver au moins 3000€ par an. La bonne nouvelle, c’est que le montant des cotisation est libre, chacun peut donc participer en fonction de ses moyens. Si au moins 300 personnes cotisaient 10€ par an, cela leur permettrait de mettre en place la première machine. (ou 600 personne qui donnerait 5€ etc, je laisse les fort en math faire les calculs 😉

Pour devenir membre ou simplement faire un don, allez faire un tour sur le site.

Merci pour eux pour la démocratie et la liberté d’expression 🙂

2 commentaires

  1. lildadou Répondre

    Gnéé? Financer des relais TOR?
    Tu veux être anonyme et tu passes par une machine bien identifiée pour te cacher? Nan mais ALLO?! C’est comme si tu passais par un VPN.

    Plus sérieusement, la responsabilité de « l’intelligence » (la couche applicative du modèle OSI quoi) doit être en bordure du réseau. TOR est une création qui était absolument necessaire pour découvrir les difficultés à faire de l’anonymat. Maintenant on sait que TOR possède des faiblesses ; il faut passer à autre chose. TOR est bancal par nature car les noeuds TOR sont « privilégiés ». Dès qu’il y a des « privilèges », « des tiers de confiance » (ou autres intermédiaire technique issue de la mode des années 90 où le développement logiciel était difficile à cause du manque de matière réutilisable), on sait par avance que c’est sujet à problèmes.

    I2P est un excellent exemple.
    Pour fonctionner, I2P a aussi besoin de « noeud ».
    Ici c’est les utilisateurs qui font office de noeud: il n’y a pas de privilèges (pour être précis, il y existe des super-noeuds mais qui-veut peut être super-noeud et leur fonctions n’a rien de sécuritaire). On pourrait observer le même phénomènes que sur les trackers torrent: quelques grosses connexions font l’essentiel du partage les autres consomment et leur « contribution » est minime. C’est là que I2P devient formidable, moins on participe au réseau I2P, plus sa propre sécurité est mise en jeu (plus de détails sur wikipédia (fr) > Immersion de la charge utile)! On est donc obliger de participer au fonctionnement du réseau pour en profiter.

    Je vais crier sur Bluetouff en attendant. 🙂

  2. hoper Répondre

    Dans le fond, je suis totalement d’accord avec toi. (Et personnellement, je préfère encore la philosophie Freenet a i2p mais en pratique c’est clairement pas l’idéal actuellement).

    J’ai d’ailleurs bien indiqué dans mon billet que c’était « en attendant d’avoir tous la fibre à domicile » et donc de pouvoir faire tourner tout ça chez nous. En attendant, le fait qu’il y ai des nœuds de sortie identifiés ne pose pas tant de problème que ça, à condition bien sur de faire confiance aux administrateurs de ces nœuds, ce que cette association propose justement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.