Loi pour le renseignement : Manifestation sous la pluie

Ma première manifestation sous une pluie battante. C’était la semaine dernière contre la loi pour le renseignement. Malgré le temps, je pense que nous devions être entre 500 et 1000, place des invalides, le 5 mai dernier. J’ai été surpris de voir à point la population mobilisée était hétéroclite. Tous les ages, toutes les origines, toutes les classes sociales étaient présentes. Le rassemblement à commencé sous les arbres et les parapluies.

 

 

 

Puis les représentants des différentes associations et syndicats ont profité d’une accalmie pour prendre la parole (Syndicat de la magistrature, Amnesty International, Quadrature du net, Ligue des droits de l’homme etc). J’ai enregistré les différents discours mais il n’y a rien de très intéressant à mettre en ligne. Nous sommes tout de même plusieurs à avoir souris lorsque le représentant de la CGT (merci à eux pour les moyens techniques) à parlé de « logarithme » alors qu’il voulait très probablement parler d’algorithmes. Décidément, les politiques et la technologie, il faut croire que ça n’ira jamais bien ensemble.

 

 

 

 

Et pour terminer sur quelque chose de pas super gai, sachez qu’il y avait des gens présents qui non seulement se fichaient éperdument de cette loi, mais qui étaient carrément la pour profiter de la distraction offerte afin de fouiller dans les sacs à dos. Mon porte feuille à disparu et je suppose qu’il n’a pas été le seul à disparaître ce soir la. Voler l’argent (et les papiers !) de gens qui manifestent contre une loi de surveillance, avouez que c’est un peu…. Bref. J’en ai pour des jours de démarches pour tout faire refaire, sans parler de la perte financière associée. Encore une fois, je me suis demandé quel pourcentage de la population mérite les efforts que d’autres (associations etc.) font pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.