Quoi de neuf depuis 2006 ?

En réalité j’avais écrit le billet précédent en 2006… Ca semble si vieux… une éternité. Tout ce qui avait été annoncé (et dénoncé dans cette loi) s’est vérifié. L’abandon des DRM sur la musique (tout simplement parce qu’aucun consommateur n’en veut), la TOTALE inutilité de ce texte qui n’a évidement rien changé aux échanges sur le net… Ironiquement, le seul document produit par la commission crée à l’époque aura été l’aveu de son inactivité absolue… (1)

Et malgré tout cela… Ils recommencent. Tous autant qu’ils sont. Les majors qui collent des DRM sur les films en VOD (bande de cons vous croyez vraiment que je vais payer pour un truc moche et illisible sur 99% de mon matériel, alors qu’en deux clics je récupère gratuitement de la bonne qualité compatible avec tout ce qui existe ? Le gouvernement bien sur, toujours plus à la masse que jamais… Les industrielles complices enfin, qui essayent de vendre de la merde sans se poser de question (J’achèterai un BDR le jour ou je pourrai faire ce que je veux des flux qui sont dessus… bref… ce n’est pas demain la veille). Attention hein…. Je ne suis pas du genre à ne rien vouloir payer. Simplement il faut que l’argent aille aux artistes, pas à leurs bourreaux. Tout le monde parle de « juste équilibre » entre les droits des créateurs et le droit … du reste du monde. (vu la différence numérique entre les deux populations il me semble que la balance, si elle devait pencher d’un coté, devrait plutôt pencher en direction du peuple non ? Je vais vous donner un exemple d’équilibre moi : Nous nous engageons à payer le contenu (jeu, film, musique…) qui nous aura vraiment fait vibrer, qui nous aura permis de passer du bon temps etc. (autrement dit nous avons vraiment profité du produit en question, on ne l’a pas juste écouté ou testé pendant 5 minutes). De leur coté les « créateurs » devraient s’engager à accepter la libre distribution de leurs œuvres, et cela pour trois raisons majeurs : Premièrement parce que c’est tout simplement dans leur intérêt qu’un maximum de gens puissent y avoir accès, quitte à décider ensuite de la rémunérer, que ce soit directement ou indirectement (concerts, achat de goodies etc). Deuxièmement parce que tous les verrous, les limitations qu’ils mettent dans leur œuvres ne sert au final qu’a EMMERDER leur véritable clientèle (ceux qui ont payé donc). Enfin parce que plus l’offre légal sera verrouillée et plus il est évident que tout le monde se tournera vers des offres qui le sont moins. Vous pensez que je délire ? Qu’aucune société ne supprimera les verrous ? Les DRM sur les mp3 sont tombés, et certaines sociétés éditrices de jeux vidéo ont aussi pris cette direction. A quand le déverrouillage de la vidéo ? De toute façon, si vous ne déverrouillez pas, on s’en chargera… En espérant bien sur que le bon sens revienne dans l’hémicycle (on peut toujours rêver) et que la licence globale soit DE NOUVEAU votée. Mais au final… vous savez quoi ? Je m’en tape. Déjà en 2006 j’avais la haine devant une telle incompétence. La haine s’est transformée en rage. Ras le bol des jolies phrases, ras le bol de leurs conneries. Qu’ils continuent dans leur délire si cela les amuse. Ca bouffera des dizaines de millions d’euros (nos millions…)… Mais ça ne changera rien à nos vies. Une case à cocher… Un proxy à configurer… Peut être une couche SSL en plus… Bref, ça consommera quelques pourcents de cpu supplémentaires mais ils ne pourront JAMAIS nous empêcher d’échanger, de communiquer. Le plus drôle au final c’est que des sites comme deezer, pourraient effectivement nous simplifier la vie. Avant il fallait quand même trouver le morceau… morceau qui n’était pas toujours disponible…. Maintenant il n’y a plus qu’a le télécharger. Et la, pour le coup, à part en mettant effectivement un véritable spyware sur nos bécanes, jamais personne ne pourra dire si vous avez simplement écouté le fichier ou si vous en avez profité pour l’enregistrer sur votre disque. Bref, majors, multinationales, « ayant-droit »… Allez tous vous faire foutre. Nous avons gagné et vous le savez. Vous refusez de crever en silence et préférez beugler pendant qu’on vous finit de vous égorger ? Pas de soucis, allez-y…

1:[http://www.numerama.com/magazine/11577-L-ARMT-constate-son-inutilite-avant-de-devenir-l-HADOPI-MAJ.html|http://www.numerama.com/magazine/11577-L-ARMT-constate-son-inutilite-avant-de-devenir-l-HADOPI-MAJ.html]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.