Charlie : La faute à qui ce coup ci ?

Alors, je prend les paris, Internet ou les jeux vidéos ? Moi je vote les deux. Internet dans un premier temps (je l’ai déjà entendu évoqué hier), puis quand on les aura retrouvé, il y en aura bien un des deux qui aura au moins joué à pacman une fois dans sa vie.

Comment, ne pas y voir la source de cette agressivité, de ce goût démesuré pour la course poursuite ?

Mes pensées vont, bien sur, à toutes les personnes qui vont êtres emmerdées durant les prochains jours, dans les transports ou ailleurs, à cause du « renforcement de la sécurité ». Blague à part, j’ai les boules. Pas en pensant à ces deux abrutis. De tels tarés sont fort heureusement ultra minoritaire dans notre société. Ce qui me fout vraiment les boules, c’est de penser à tout ceux qui sont en train secrètement de se dire « Quand même, ils l’avaient bien cherché ». Pour ceux la je dois aujourd’hui faire une petite mise au point.

Si jamais j’entends une personne prononcer tout haut ce genre de discours en face de moi, et malgré l’importance que j’accorde à la liberté d’expression,  je lui défonce le crâne. Pour deux raisons :

Par respect pour ses croyances et sa vision du monde

Ou il est donc logique et normal que si elle dit un truc qui ne me plaît pas, je lui tombe dessus avec la plus grande violence. (Chercher à s’ouvrir à l’autre, c’est aussi appliquer sa logique).

Dans une démarche purement scientifique

Afin de constater, de visu, si cette personne est « normalement » constituée ou si quelque chose d’incongru n’aurai pas pris la place de son cerveau.

 

Conclusion

Je fais parti de la génération Dorothée. Cabu était comme un ami d’enfance. Et il ne faut aucun doute que toutes les personnes qui ont été assassinés étaient des gens bons et bienveillants. Nous ne pouvons que pleurer ensemble. Tenter de contenir ce dégout, cette colère qui est en nous. Sans suivre l’exemple de nos merveilleux dirigeants qui, si j’ai bien tout suivi, ont commencé leur démonstration d’unité par l’exclusion d’un parti pour la manif de dimanche…

PS : Tout ceux qui me connaissent savent que je ne ferai jamais de mal à qui que ce soit (mais venez pas me faire chier quand même parce que j’ai bien la rage la). Surtout, j’ai toujours défendu une liberté d’expression totale et absolue. Oui il est insupportable de lire certaines conneries en ce moment sur le net. D’un autre coté, laisser ces cons l’ouvrir restera longtemps la meilleure façon de les repérer.

 

 

4 commentaires

  1. 132 Répondre

    Presque tout le monde a les boules une semaine après l’exécution des caricaturistes, des journalistes, des policiers, des juifs de l’hyper cacher.

    Aujourd’hui, encore à chaud, notre gouvernement qui se prétend de gauche, tente de se servir de ces actes immondes pour boucler un peu plus le net, réduire encore plus les libertés d’expression, de circulation, d’auto détermination de chacun. En posant des flics un peu partout, en surveillant le net et par des tas de méthodes coercitives. Le volet éducatif n’est même pas envisagé.

    La récup, a débuté dans les heures qui ont suivi les premiers meurtres. La manipulation avec. Premier message: « pas d’amalgame » et aussitôt derrière on nous crie au crime contre la liberté d’expression. Le bel amalgame pour le coup. De même qu’un taureau qui encorne un picador ne tue pas la corrida, la mort de journalistes ne tue pas la liberté d’expression. Rassurons nous, les mesures légales qui seront prises en réaction lui feront bien plus de mal à cette liberté.

    Alors la faute à qui ? Le gouvernement, par le truchement des médias, dénonce la surpopulation carcérale et les réseaux sociaux avec comme solution de facilité ( ou évidente, ça revient à peu près au même ) le filtrage d’internet et la construction de plus de prisons …

    Dans cette affaire, je me sens au moins autant dindon que Charlie

  2. hoper Répondre

    Totalement d’accord.

    Le pire dans cette affaire est clairement les conséquences légales et politiques que ça va entraîner. Tout le monde à défilé POUR la liberté, en répétant encore et encore « nous n’avons pas peur ». Et comme tu le dit si bien quelques heures après tous nos politiques semblent avoir entendu « merci de restreindre nos libertés, on meure de trouille ». Chercher l’erreur.

    Cela dit on dirait qu’il n’y a pas que les politiques qui font n’importe quoi. Enfin c’est devenu complètement dingue ce truc. Des gens qui font la queue avant l’ouverture des magasins !? Qui s’engueulent devant les kiosques à journaux !

    Sérieusement… « Vive le « vivre ensemble » et le lendemain les mêmes sont quasi près à se foutre sur la tronche pour repartir avec leur numéro de CH, c’est du délire.

    D’un coté, je suis bien content de voir que le mot « liberté » peut faire défiler des millions de français. Mais je sais aussi que quand il faudra vraiment descendre dans la rue pour dire non à la prochaine loi hyper liberticide on sera encore 50 à tout casser… Heureusement que d’autres ont eu un peu plus de succès, mais on atteindra jamais ce qu’il y a eu dimanche dans toutes les villes de France.

  3. Pascal Répondre

    Bonjour Hoper,

    Plus que la génération Dorothée, ils étaient plus pour moi représentatifs de l’émission disparue de « droit de réponse », où régnait un merveilleux bordel ambiant. Sinon, je rejoins le commentaire précédent, avec Charlie, au-delà du fait qu’on a perdu des dessinateurs de talent, des personnes qui ont toujours défendues par leurs dessins la liberté d’expression, nous assistons à une magnifique récupération de l’évènement au profit de groupes de pression, avec Manuel Valls en tête.

    On condamne et on met en prison des personnes parce qu’ils ont proclamés « je ne suis pas charlie ». On envisage d’interdire toute critique de la politique israélienne, alors que celle-ci est spolie depuis des décennies les droits des palestiniens, un peuple qui était installé sur ces terres depuis des milliers d’années. La liberté d’expression est totale ou elle n’est pas.

    Comportement lamentable des politiques et qui n’augure rien de bon pour la suite … Internet est menacé et d’une façon générale notre liberté d’expression qui déjà était bien mise à mal.

  4. chris Répondre

    Un mois après l’affaire Charlie on est encore tous sous le choc, quelle horreur toute cette violence…
    Une pensée pour les familles des victimes…
    ~
    N’oublions pas trop vite tout ce qui s’est passé depuis 15 ans…
    La violence entraine toujours la violence et on en arrive là.
    Toute cette violence a une origine précise: le 11 septembre 2001, qui était une immense manipulation maintenant il n’y a plus de doutes.
    15 ans après il faut reconnaitre que la lutte contre le « terrorisme » a été très efficace!! C’est vrai ca va beaucoup mieux qu’avant!
    Franchement, de qui se moque-t-on ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.