Le droit de voter, c’est aussi le droit de ne pas le faire

D’abord merci à Timo pour ce billet. Je ne vois pas comment on pourrait mieux résumer les choses. Bref, quel que soit le nom de l’abruti(e) qui dirigera le pays après les prochaines élections, n’oubliez pas: Les seuls responsables seront  tous ceux qui n’ont pas voté blanc. Je pense qu’on à largement dépassé le « tous pourris », et depuis très longtemps. Ils se fichent tous désormais ouvertement de notre gueule… Mais si vous voulez continuer à leur rendre service en allant bien sagement mettre un nom dans l’urne pour faire tourner leur système et leur donner une « légitimé »… Enfin c’est vous qui voyez hein.

Edit : Deux excellents billets sur le sujet:

https://blogs.mediapart.fr/olivier-tonneau/blog/240417/face-au-front-national-reponse-aux-pompiers-pyromanes-qui-ont-vote-macron

https://blogs.mediapart.fr/olivier-tonneau/blog/250417/face-au-fn-lettre-aux-insoumis-tentes-par-l-abstention

8 commentaires

  1. Kahless Répondre

    Hé oui ! N’oublions pas que nos chers (dans tous les sens du terme) dirigeants sont élus grâce au pourcentage de votes exprimés. Si on n’y va pas , parce que c’est dimanche, qu’on se dit que tiens ça leur montrera qu’on est pas contents, et bien eux ils s’en tartinent les burnes avec le pinceau de l’indifférence puisque les abstentions ne sont pas comptées. Les votes blancs oui. Alors peut-être que si un jour on se retrouve avec des gars qui feront 10 ou 15% et des blancs à 40% ou 50% là c’est plus difficile de faire le malin. Parce que les candidats élus avec 52% et qui disent que plus de la moitié des électeurs ont voté pour eux ils ne peuvent plus le dire si sur la totalité des votes exprimés il y a 40% de blancs. Là le gars on verrait qu’il à été élu avec 52% de 60% des votes. Et c’est tout de suite moins glorieux du coup. Alors pour les élections présidentielles ALLEZ VOTER !!! Même si c’est blanc c’est très important.

  2. bouledepluche Répondre

    Sérieusement les gars?
    http://www.interieur.gouv.fr/Electi
    http://www.conseil-constitutionnel….
    https://presidentielle2017.conseil-
    en résumé:
    blanc = nul = « je vais pas voter » = « personne ne me plait donc je vote blanc mais je suis content parce-que je me suis exprimé » = grosse erreur!!!!
    Seuls les votes exprimés comptent alors oui, allez voter, même si c’est pour dire non au pire et oui au « pas cool mais pas le pire » mais mettez un bulletin dans l’urne.
    J’aimerais que les votes blancs comptent mais c’est faux, ne prétendez pas l’inverse.

  3. hoper Répondre

    Ce n’est pas parce que pour le moment le vote blanc n’est pas comptabilisé qu’il ne faut pas le faire !

    En augmentant le nombre de vote blanc, on finira pas obliger le gouvernement à le comptabiliser comme tel. (Car non, un vote blanc ne veut pas dire « je ne veux pas voter ». Il veut dire « Je n’ai confiance en personne dans la liste qui m’est proposée »).

    La seule façon de modifier le système actuel et de faire perdre leur légitimité aux dirigeants. Pour cela, il n’y a qu’un seul et unique moyen. Le vote blanc. Voter autrement c’est légitimer tout ce système de fausses alternances que l’on connait depuis des années (tous les hommes politiques étant de fait exactement les mêmes, tous copains comme cochons, issus des mêmes écoles, n’ayant jamais travaillé de leurs vie etc).

    Bref, si tu veux changer les choses, vote blanc et fais en sorte que cela se sache. Sinon vote n’importe qui. Mais si Marine finissait par passer, ce ne serait pas de ma faute, mais uniquement de ceux qui, parmi les gens qui votent et qui vote autre chose que blanc, ont décidés que c’est elle qu’ils préféraient pour gouverner le pays… Et de personne d’autre.

  4. bouledepluche Répondre

    L’alternative c’est voter pour ceux qui proposent d’intégrer le vote blanc dans le décompte. Jouer en dehors des règles pour dire ensuite que c’est pas ma faute si les règles sont mal faites, c’est du velours pour les frontistes. Vas y ils comptent sur toi! Tu connais les maths, je ne te fais pas un dessin, plus il y aura d’abstentions/votes nuls/votes blancs… plus les frontistes pèseront lourd dans le décompte final. C’est mathématique. Alors qu’on ne vienne pas me dire « j’y peux rien ». Si! Avec les règles actuelles, qu’on les aime ou pas, qu’on les trouve justes ou pas, c’est comme ça que le fn fait de plus en plus gros pourcentages et, par la même, gagne en crédibilité aux yeux de plus en plus de monde…

  5. hoper Répondre

    Désolé mais non. Moi aussi je peu te parler de mathématiques.

    Si il y a 99% d’abstention ou de votes blanc (puisque pour toi c’est pareil), et 1% de gens qui votent FN (on simplifie, personne ne vote pour les autres candidats), et bien je maintient que ce n’est pas de ma faute si 1% de crétins ont voté pour elle.

    Surtout, je maintient aussi que ce sera en partie grâce à moi qu’elle n’aura finalement aucune légitimé, n’ayant été au final élue que par une frange infime de la population (l’absence totale de légitimité d’un dirigeant étant un bon point de départ pour un vrai soulèvement… je dis ça, je dis rien…)

    Toi tu préfère défendre le système, que tout le monde vote pour quelqu’un, quitte à ce qu’un nouveau sarkozy/macron/fillon (je vois vraiment pas la différence perso) soit élu. Pas de soucis, mais en faisant ainsi tu maintient en vie une cinquième république à bout de souffle. Et ça… Je vote contre :p

  6. bouledepluche Répondre

    Cet article pose le postulat de départ que le contre pouvoir n’existe pas. Ce qui est faux puisqu’il existe de fait dans les prérogatives des uns et des autres.
    Deuxième problème: l’auteur méprise son lectorat « Vous allez encore une fois, inexorablement croire tout ce que l’on vous promet (un avenir radieux » (et le titre de l’article…)

    bref beurk

Répondre à Kahless Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.