Dans le grenier du blog

Il y a presque 8 ans, je voulais publier le texte qui suit (j’ai supprimé les liens qui n’étaient plus valables, on notera les sites sérieux…). J’ignore pourquoi je ne l’avais pas fait, et pourquoi ce texte était resté dans les « brouillons » du site. Mais en le relisant aujourd’hui, à l’heure des violences policières et de la suppression rapide de tous nos acquis sociaux (chômage, retraites etc), je le trouve plutôt pertinent…

 

Tout ceux qui ont vécus assez longtemps pour véritablement observer le résultat des politiques de « droite » ou de « gauche » sont forcément arrivés à la même conclusion : Droite ou gauche, on fonce dans le mur. Il n’y a que la vitesse d’approche qui change (et encore).

Depuis des années je vois nos libertés fondre comme du beurre dans micro onde à pleine puissance. Que ce soit nos libertés dans le monde réel ou dans le monde numérique, la situation empire à une vitesse alarmante. Combien d’année encore avant de ne plus pouvoir faire de différence entre « démocratie ou officiellement tout va bien mais t’a pas intérêt à faire un pas de travers » et « dictature ou tu sais que qu’il faut pas pousser le bouchon trop loin mais ou en temps normal on te fout la paix » ?

Les formes de lutte sont nombreuses. En tant qu’informaticien j’ai choisi la mienne.

« Le piratage est une forme de socialisme imposé par le bas. Et la lutte contre le piratage est une forme de capitalisme qui voudrait s’imposer par le haut. La fracture entre les deux est bien une fracture idéologique, et l’on ne voit pas comment cette fois le capitalisme pourrait s’imposer. »

 

La création récente du site merci-la-police.fr n’est une autre façon de lutter contre ce système soit disant « démocratique » mais dans lequel on nous explique que toute opposition est à minima malvenue, pour ne pas dire dangereuse voir terroriste. Un système ou la violence des « forces de l’ordre » est tout ce qu’il reste au gouvernement pour se maintenir en place (non Macron, il n’y a pas une majorité de français qui à voté pour toi et tu le sais parfaitement). Un système qui, en tout cas, n’a absolument plus rien d’une démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.