Meilleurs jeux 18+ : Mise à jour 2020

 

Il y a un peu plus d’un an j’avais écrit une série d’article sur mes jeux 18+ préférés, ou au moins ceux qui me semblaient les plus intéressants. Ces articles étant les plus consultés du blog, et puisque nous sommes tous confinés, une petite mise à jour s’imposait.

Les jeux amateurs

Toujours plus originaux et intéressants (que ce soit du point de vue du gameplay ou de celui du scenario) que les jeux commerciaux, ils sont aussi bien souvent plus « hardcore » que leur homologues payants. Le soucis est que leur développement est très long, (souvent un seul développeur), et qu’ils sont rarement terminés. De nombreuses pépites ont ainsi étés commencées avant d’être laissées à l’abandon.

Overgrown Genesis

Bien qu’il ne soit pas totalement terminé (Il manque le dernier niveau et le combat contre le boss de fin), ce jeu est largement assez avancé pour bien en profiter. Et si vous arrivez à la fin du jeu, vous n’aurez plus qu’a faire une sauvegarde en attendant la suite.

Bien qu’il soit fait avec RPG Maker, nous n’avons ici pas du tout affaire à un J-RPG, mais bien à de l’action RPG (A-RPG). Les combats se font en temps réel, généralement à distance, à l’aide d’armes à feu plus ou moins puissante et avec une portée plus ou moins longue.

Surtout, ce jeu distille le contenu pornographique de la meilleure façon qu’il soit, en évitant soigneusement les deux pires façon de faire : Réserver ces contenus aux défaites (le joueur doit perdre pour que son personnage se fasse violenter), ou rendre ce contenu totalement obligatoire pour progresser, au risque de briser complétement l’immersion.

Les zombis dans Overgrown Genesis n’essayent de pas de vous manger mais plutôt de se « reproduire ». A chaque fois que l’un d’eux parvient à vous attraper et à vous contaminer avec sa semence, cela augmente votre niveau d’infection mais ce zombi est ensuite considéré comme vaincu (la fatigue surement…). Il existe bien des médicaments capable de faire baisser ce niveau d’infection, mais ils sont rares. Malheureusement les munitions aussi le sont (au début du jeu tout du moins). On en vient donc parfois à choisir de se laisser volontairement attraper pour économiser des balles qui seront plus utiles sur des monstres plus dangereux que le zombi de base.

Ce principe de choix se retrouve partout dans le jeu. Il est peut être possible de finir le jeu sans déclencher la moindre scène de sexe, mais cela surement beaucoup plus difficile que d’accepter certains « raccourcis ». A vous de voir ce que l’héroïne est prête à subir pour survivre 🙂

Bien qu’apparemment classique et sans surprise, le scenario se révèle assez passionnant et plein de surprise. Vous savez ce qu’il vous reste à faire:La page des deux principaux projets du studio est ici. La version 0.10.5 d’overgrown genesis est disponible la.

Claire’s Quest

Impossible de parler d’Overgrown Genesis sans parler de l’autre projet du studio, Claire’s Quest. Plus long qu’Overgrown Genesis (je ne suis pas encore parvenu au bout de tout ce que la dernière version avait à proposer), il a la particularité de n’avoir absolument aucun combat. Il s’agit donc d’un jeu purement role play. La aussi, notre malheureuse héroïne devra faire des choix pour survivre. En fonction de ces choix elle augmentera des compétences différentes. Deviendra t-elle plutôt fourbe et discrète ? Énergique et combative ?

Bien évidement, les choix possibles dans le jeu dépendront du niveau de chacune de ses caractéristiques. Un jeu plus long, plus lent, mais avec la aussi un excellent scenario et des scènes de plus en plus hard au fur et a mesure que Claire oubli sa dignité. Même si, la encore, rien ne vous oblige à vous prostituer. Tout n’est qu’une question de choix. Mais les « bonnes » décisions, celles qui permettent d’éviter toute « dégradation » seront toujours plus difficiles à trouver ou à obtenir que les autres…

Le jeu, dans sa version actuelle, est téléchargeable ici.

Parasite in City

Dans le style « Action / Jeu de plateforme », je vous propose un vieux jeu (2013) qui s’appelle Parasite in City. Relativement court (3 grands niveaux), je me suis beaucoup amusé avec alors que ce n’est pourtant pas du tout mon style de jeu préféré. Les animations du personnage sont sympathiques (ok, c ‘est pas du prince of persia mais c’est sympa quand même).  Les commandes et mouvements possibles sont les suivants :

J’ai trouvé cette vidéo ou le joueur fait l’ensemble du dernier stage sans se faire toucher une seule fois. Et franchement, pour avoir un peu galéré dessus, je peux vous dire qu’il est vraiment bon. (Ce qu’il fait est beaucoup plus difficile que ça n’en à l’air sur la vidéo…)

Le seul problème de ce jeu est que le contenu « intéressant » n’arrive que lorsque vous perdez. Cependant cela débloque également un mode spécifique très bien ou il est possible de revoir chaque « game over ».

Les jeux commerciaux

Anthophobia

Très similaire au précédent, je vous invite à essayer Anthophobia. Entièrement traduit en anglais et disponible sur steam (comment ils ont réussi à faire ça !?) les graphismes me plaisent moins que Parasite in City. Mais le jeu semble beaucoup plus complet, avec plus de possibilités, plus d’équipements etc. Nous en sommes actuellement à la version 2.0, qui contient plus de 70 animations « hentai » et une trentaine d’illustrations en pleine écran.

AI Syoujyo

Les « simulateurs », ces jeux qui n’en sont pas, où le but est simplement de choisir une position, des vêtements, des accessoires etc pour deux personnages, et de lancer une animation plus ou moins rapide (le contrôle de la vitesse s’effectuant souvent avec la roulette de la souris) n’ont pour moi que très peu d’intérêt. Je n’avais terminé rapelay que parce que sa réputation très sulfureuse m’intriguais. Depuis, le studio qui en est à l’origine (Illusion) a beaucoup progressé, surtout d’un point  de vue graphique. J’avais donc décidé d’inclure Honey Select à ma dernière sélection, car il avait la particularité de fonctionner en VR et avait un très bon éditeur de personnage.

Aujourd’hui je vais vous parler de leur dernier jeu : AI Syoujyo (aussi appelé Ai Girl). Non seulement l’éditeur de personnage est encore plus extraordinaire, mais en plus il ne s’agit pas seulement d’un « simulateur », mais d’un véritable « jeu ». La première étape est, comme toujours, de créer la copine  de ses rêves. A condition de posséder une version vraiment complète du jeu (je vous conseille de chercher sur le net une archive appelée « better repack » dans sa version 3.2. Elle intègre des dizaines (centaines ?) de mods, dlc, et autres suppléments pour avoir un maximum de vêtements, accessoires etc, ainsi que des textures et des filtres graphiques améliorés. (L’archive fait dans les 25 Go, je vous laisse imaginer le nombre d’éléments disponibles…)

Avec ce pack, tout est possible. vous voulez lui mettre un chat sur la tête ? Pas de soucis. Un alien dans le c…? C’est possible aussi. Vraiment, vous allez y passer des heures tellement il est difficile de choisir le moindre paramètre. Chacune des coiffures du jeu est plus « whaaaouuu » que la précédente. Et rien ne vous empêche, une fois le choix enfin effectué, de modifier la position exacte de chaque mèche de cheveux. J’ai dit des heures ? Non, ce sont des jours que vous pourriez passer dans l’éditeur. A eux seuls, les paramètres concernant la poitrine par exemple (apparence, forme, taille etc. des mamelons ou des aréoles) sont plus nombreux que l’ensemble des paramètres d’un éditeur de personnage dans un RPG classique…

Je vous met une petite vidéo réalisée avec une version basique du jeu (contenant donc beaucoup moins d’éléments disponibles). Mais ça donne une petite idée de la puissance et de la simplicité d’utilisation de l’éditeur.

Une fois que son corps vous convient, il faudra bien sur passer aux attributs plus mentaux. Quelles sont ses envies ? Sa psychologie ? Ses perversions ? Encore quelques choix (voix…) et vous pourrez enfin passer au jeu lui même.

Passons rapidement sur le « scenario » (On se réveille amnésique sur une plage en compagnie de notre petite amie). Le but est alors de ramasser ce qu’on trouve et de commencer à construire outils et habitation de fortune. Bien évidement les possibilités de constructions augmente avec du meilleur matériel et on finira pas pouvoir construire de véritables palaces. Mais pas que.

Construire des lits, des tables et des chaines, c’est bien. Mais construire des équipements de bondage et autres machines visant à torturer votre partenaire de toutes les façon possibles, est-ce que ce ne serait pas plus rigolo ? A vous de voir ce que vous ferez dans cette « sandbox » qui fait beaucoup penser aux « sims les naufragés », en beaucoup plus joli et beaucoup plus pervers. Comme dans les sims en effet, votre amie vivra sa vie de son côté, en fonction de ses besoins. A vous de l’aider suffisamment pour qu’elle accepte de vous aider à combler vos propres désirs. (Ce qui ne prend vraiment pas très longtemps rassurez vous…)

Quelques remarques supplémentaires:

Ce jeu est traduit en français. Oui, vous avez bien lu. Il s’agit clairement d’une traduction non officielle purement « fan made ». Mais elle existe,ainsi que pas mal d’autres langues. (Voici une capture du lanceur avec les langues disponibles)

Globalement, cette traduction est plutôt de bonne qualité. Malheureusement le français prenant plus de place que l’anglais, il y a des endroits ou les phrases en français « dépassent » de l’endroit ou elles devraient se trouver. Elles chevauchent donc d’autres informations et dans certains cas l’ensemble devient difficilement lisible ou compréhensible.

Bref, si l’anglais ne vous dérange pas, restez en anglais. Mais si vous voulez jouer en français, sachez que c’est donc globalement possible.

Un PC puissant est requis. Oui les graphismes sont absolument magnifiques. Mais avec tout au maximum, il vous faudra un PC assez puissant pour que tout reste parfaitement fluide. Vous êtes prévenu.

Pact with a witch

Changeons de registre pour parler maintenant d’un visual novel. Disponible sur steam et bientôt terminé, il raconte l’histoire d’un mec (beaucoup trop) sympa : vous. Votre but sera de tenter de sauver votre « ami » victime d’un sortilège. Un sort pourtant pas bien violent, censé servir de punition pour de vraies mauvaises actions. Il y aura bien quelques choix (en résumé trois personnages à draguer et plus si infinité) et plusieurs « game-over » possible. Mais ne vous attendez pas à une multitude d’histoires différentes. Heureusement le scenario principal est bon, les graphismes vraiment agréables (et beaucoup d’écran sont animés). Quand au prix ? Ce jeu est gratuit !

Les liens qui vont bien

La troisième partie de mon « dossier 18+ » contenait un certain nombre de liens intéressant à connaitre quand on recherche ce type de logiciels. Je vais donc vous en indiquer un nouveau (forcément NSFW ) https://hentaigamer.org/

Ce site à connu un développement assez rapide et contient à présent une importante sélection de titres. Surtout l’ensemble est plutôt bien classé par catégorie. On peux ainsi rapidement filtrer et ne conserver que les jeux traduit en anglais de type RPG par exemple. Encore mieux, on peut trier par contenu (bdsm, tentacle, pregnant, bestiality etc, etc).  Attention, ce site mélange allégrement les versions publiques ou de démonstrations et des jeux vidéos commerciaux complets. (Probablement un manque de vigilance de la part des administrateurs…) Non je déconne. Désolé, le confinement, tout ça… Il faut bien rire un peu de temps en temps.

Conclusion

Amusez vous bien, et courage à tous. De mon côté je vous donne rendez vous en 2021 pour une nouvelle mise à jour 😉

1 Commentaire

  1. Ping : Les meilleurs jeux 18+ 3/3 Les liens qui vont bien – ATDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.