53 pourcents

Plus de la moitié des français se contre foutent d’aller voter. Pourquoi ? Il semble bien que tous les abstentionnistes répondent la même chose : aucun parti ne semble mieux qu’un autre « tous pourris ! » (et encore je ne parle pas des vrais anarchistes qui voudraient foutre en vrac tout le système). Alors, oui, ils ont raisons. Oui, 99,9% de nos dirigeants (c’est un chiffre au hasard mais je suis presque certain de pas être trop loin de la vérité) sont des enfoirés finis. Tous pourri, oui. Et ? En quoi est ce que cela doit nous empêcher d’aller voter ? Quitte à voter blanc, quitte à voter pour celui qui nous parait sur le moment juste un peu moins pourri que les autres… Ou juste pour foutre un papier bordé d’injures dans l’enveloppe. (ou un peu de farine, je suis sur que ça ferait son petit effet…) Bref, si personne ne va voter, alors vous pouvez être sur que ce sont les pires qui finiront par passer. Vous expliquerez quoi à vos enfants ? Que « ça servait à rien d’aller voter ? » Moi ça me semble bien léger comme excuse.

Toujours sur le thème du « Tous pourris », je viens d’installer (avec beaucoup de retard…) la très sympathique extension proposée par la ligue odebi. Si vous êtes un peu curieux, allez consulter les déboires juridique de cette jolie brochette d’enfoirés. On voit bien que les exemples que j’ai donné ici ne sont justement QUE des exemples.

Notre dirigeant suprême rêve de contrôler chaque citoyens… Nous sommes tous fliqués comme des criminels en puissance, on traite les internautes de pédophiles, de terroristes, de voleurs et j’en passe. Mais ce sont CES GENS qui ont toujours étés les vrais criminels.

Voici l’extrait d’un texte qui m’avait fait vibrer il y a des années, mais qui est malheureusement toujours d’actualité :

C’est notre monde maintenant… Le monde de l’électron et de l’interrupteur, la beauté du Baud. Nous utilisons un service déjà existant, sans payer ce qui pourrait être bon marché si ce n’était pas la propriété de gloutons profiteurs, et vous nous appelez criminels.

Nous explorons… et vous nous appelez criminels. Nous recherchons la connaissance… et vous nous appelez criminels. Nous existons sans couleur de peau, sans nationalité, sans dogme religieux… et vous nous appelez criminels.

Vous construisez des bombes atomiques, vous financez les guerres, vous ne punissez pas les patrons de la mafia aux riches avocats, vous assassinez et trichez, vous manipulez et nous mentez en essayant de nous faire croire que c’est pour notre propre bien être, et nous sommes encore des criminels. Oui, je suis un criminel. Mon crime est celui de la curiosité. Mon crime est celui de juger les gens par ce qu’ils pensent et disent, pas selon leur apparence. Mon crime est de vous surpasser, quelque chose que vous ne me pardonnerez jamais.

Je suis un hacker, et ceci est mon manifeste. Vous pouvez arrêter cet individu, mais vous ne pouvez pas tous nous arrêter… après tout, nous sommes tous les mêmes.

PS : J’allais oublier… même si dans l’absolu on s’en fiche, si jamais cela se confirmait, je serai quand même bien content d’apprendre que notre « Général-Président-Souverain » se soit (encore) fait larguer… Ou, comme le chante si bien Oldelaf, Carla aurait elle simplement retrouvé la vue ? 🙂

1 Commentaire

  1. Ponpon Répondre

    Petite précision : le vote blanc n’est pas considéré comme un vote exprimé. Donc ne pas aller voter, et aller voter blanc, ça revient au même. C’est complètement con, je considère que derrière un vote blanc, y’a quelqu’un qui a fait l’effort d’aller jusqu’au bureau de vote pour exprimer qu’il ne veut voter pour aucun des candidats.
    Mais bon, c’est comme ça, alors quitte à aller voter, votez pour quelqu’un ! Ca évitera que les têtes de cons habituelles se gargarisent d’un bon pourcentage alors qu’elles n’ont pas progressé en nombre de voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.