Phoenix Point : Le nouvel XCOM

Je suis un très grand fan de tous les jeux de gestion/Stratégie et combat tactiques « de type xcom ». Et cela depuis le tout premier UFO. Le remake XCOM (dont j’avais parlé ici, voir aussi le test de xenonauts, sachant que la suite arrive dans les tout prochains mois) sorti 20 ans plus tard à été une très belle surprise. Certes, le jeu avait été grandement simplifié par rapport à son illustre ancêtre: Beaucoup moins de statistiques pour les soldats, pas de véritable inventaire, une seule base, un seul type de vaisseau de transport etc… Mais il était beaucoup plus accessible et surtout beaucoup plus « dynamique ». Les cinématiques « hollywoodiennes » aidant à instaurer une « tension » qui n’existait pas il y a 20, ou 25 ans maintenant.

Le 3 décembre 2019, un nouvel XCOM voit donc le jour. Et pas n’importe lequel. Celui la est fait par Julian Gollop lui même, l’auteur des premiers ! Que vaut donc Phoenix Point par rapport aux anciens, ou aux nouveaux XCOM ?

Le gameplay

Cela paragraphe pourrait être le plus court de l’histoire de ce blog. En effet le gameplay est à 99% identiques aux nouveaux xcom, mais en intégrant les manques les plus importants. On retrouve donc un véritable inventaire pour les soldats (avec gestion du poids total). Ainsi qu’une grosse nouveauté pour la série: La localisation des dégâts ! Il est donc possible de viser les « jambes » de vos ennemis pour les ralentir, leur arracher les bras pour les désarmer, ou tout simplement détruire leur armement pour les empêcher de s’en servir. (Seule bizarrerie à noter, la « destruction » de la tête n’entraîne pas la mort, mais une grosse perte de volonté… On se consolera pour ce manque de réalisme en réalisant que lorsque ce sont nos propre soldats qui ont leur tête en charpie, on est quand même bien content de ne pas les voir mourir directement et au contraire de pouvoir les sauver après le combat).

Aucun combat aérien pour le moment, mais ce sera ajouté avec le troisième DLC prévu. (5 sont déjà annoncés).

Ici la gestion des compétences. Il y a aussi un véritable inventaire…

Le scenario

Si le scénario de base (les méchants extra-terrestres attaquent la terre, et notre organisation est le dernier espoir de l’humanité), est connu et archi connu, il a été plus ou moins bien développé en fonction des versions. De mon côté j’aime bien les scénarios un peu « réalistes » (avec donc des inventions et un arbre de technologie crédible à développer). Malheureusement il faut croire que ce scénario de base ne suffit plus aux créateurs, qui essayent un peu tout et n’importe quoi pour ajouter de la nouveauté. Cela peu donner des trucs assez catastrophiques dans XCOM 2, avec des entités informatiques qui se matérialise pour essayer de nous tuer.

Qu’en est il de Phoenix Point ? Et bien ici on ne parle plus d’extraterrestre, mais de mutations d’origines virales. Qui, quand, pourquoi, sont des questions dont les réponses viendront progressivement. Globalement ce scénario ne me passionne pas particulièrement, mais le fait de ne plus être le seul à luter (voir point suivant) apporte une vraie nouveauté.

Le tutoriel explique les concepts de bases du jeu (localisation, armure…)

Les Factions

Vous allez en effet devoir choisir des alliés. Trois factions aux vues bien divergentes existent, et aider l’une des factions entraînera généralement des réactions négatives des deux autres. Cet aspect « politique » me rappelle un peu le jeu Dune (je parle du tout premier la… #teamvieux). un aspect bien venu mais qui reste finalement assez limité. Finalement c’est plutôt le côté « exploration » sur la carte du monde qui apparaît comme une  vraie nouveauté pour un jeux « xcom ». (ça et le côté jouissif de la localisation des tirs)

La gestion des bases n’a aucun intérêt 🙁

Configuration requise

Le jeu se contente parfaitement d’une configuration classique (Windows 7, 8 GB de Ram, Carte graphique d’entrée de gamme, ou de moyenne gamme si on veut vraiment pousser les options ce qui ne sert pas à grand chose dans ce type de jeu). Attention, j’ai lu sur certains tests des temps de chargement très importants si le jeu est installé sur HDD. SSD quasiment obligatoire donc.

Conclusion

On reste vraiment en terrain connu et a part quelques ajouts très bienvenus, ce jeu est un pur XCOM. Un regret pour le moment: Les cinématiques moins « dynamiques » et l’ambiance globale moins « hollywoodiennes ». Nous ne sommes pas dans un film d’action, mais bien dans un jeu de réflexion ou chaque décision devra être mûrement réfléchie.

Un jeu qui vous occupera forcément quelques dizaines d’heures pour son gros point fort: La gestion tactique des combats. Il se révèlera en revanche (dans l’immédiat en tout cas, avant la sortie des DLC) un peu décevant sur le reste. La gestion des bases est une vaste blague, peu de types de vaisseaux, des possibilités de recherches finalement assez limitées…)

En résumé :

Mieux qu’XCOM:

  • La localisation des dégâts
  • L’exploration sur la carte pour trouver des ressources
  • Un véritable inventaire pour les soldats

Moins bien qu’XCOM:

  • Moins « dynamique » (pas de cinématiques etc)
  • « Gestion » des bases
  • Recherches (peu d’armements disponibles etc)

Si je devais mettre une note, ce serait un 14/20. A noter qu’un nouveau jeu de ce genre sort dans moins d’une semaine, le 17 février : Corruption 2029

Si vous n’y avez pas encore jouer, et en attendant que Phoenix Point mûrisse un peu, je vous recommande Phantom Doctrine. (Beaucoup plus complet et plus abouti).

PS : Par flemme et manque de temps, je n’ai pas fait mes propres captures. Les trois images intégrés à ce billet proviennent d’un autre test disponible ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.